Information judiciaire ouverte en Belgique contre Moïse Katumbi

L'opposant Moïse Katumbi à Kigali au Rwanda le 27 avril 2018.
© Yasuyoshi CHIBA / AFP

La justice belge confirme qu'une information judiciaire a été ouverte lundi 27 août, s'agissant du passeport de Moïse Katumbi, l'homme d'affaires et candidat déclaré à l'élection présidentielle en RDC.

Avec notre bureau à Bruxelles,

L'affaire remonte à la mi-juin. Moïse Katumbi vient d'atterrir à l'aéroport de Bruxelles, dans un avion privé, en provenance d'Israël. Lors d'un contrôle de police, son passeport est saisi. Il présente une irrégularité. La page sur laquelle figurent les données d'identité de l'intéressé n'est pas l'original, explique l'Office des étrangers en Belgique. L'organisme, que la police contacte dans ce genre de situation, décide, malgré tout, de délivrer un laissez-passer à Moïse Katumbi pour lui permettre d'entrer sur le territoire belge. Il a alors quinze jours pour fournir aux autorités belges un document de voyage officiel et authentique. Mais quinze jours plus tard, pas de régularisation. L'Office des étrangers confie donc le dossier à la justice. Le parquet de Halle-Vilvoorde, dans la région de Bruxelles, est saisi. Le porte-parole du parquet confirme qu'une information judiciaire pour « faux en écriture publique » a été ouverte, mais ne veut pas parler de falsification de documents d'identité pour le moment.

Outbrain