Togo: un tanker battant pavillon grec attaqué au large du port de Lomé

Le tanker grec «Elka Aristotle», ici dans le port du Pirée le 17 mai 2018.
© Orfeas Tsatsos/via REUTERS

Un navire battant pavillon grec a été attaqué lundi 4 novembre au matin dans les eaux togolaises par des individus armés. L'attaque a fait un blessé. Quatre personnes ont été prises en otages.

L’attaque a eu lieu à 3h du matin ce lundi 4 novembre contre le tanker Elka Aristotle battant pavillon grec dans les eaux togolaises, à environ 18 km du port autonome de Lomé, par des individus armés.

Selon le communiqué de la préfecture maritime, la garde armée, qui avait été embarquée à bord du navire, a tenté de repousser l’attaque. Un membre de cette garde est blessé et les brigands ont réussi à s’enfuir en prenant en otage quatre membres d’équipage dont deux Philippins, un Grec et un Géorgien.

Alertée, la marine togolaise a dépêché immédiatement un patrouilleur et une vedette rapide sur zone à la recherche des brigands et des personnes kidnappées.

Un aéronef de l’armée togolaise appuyé par un autre aéronef français présent dans les eaux pour un exercice militaire ont survolé la zone toute la matinée. Les brigands auraient pris la fuite en direction de la Préfecture ouest, indique toujours le communiqué.

Une réunion de crise a eu lieu à la mi-journée ce lundi à la préfecture maritime.

Outbrain