Manifestation à Barcelone pour défendre l'autonomie de la Catalogne

En Espagne, le jour même où le Tribunal constitutionnel de Madrid rendait son jugement sur le statut d'autonomie de la Catalogne, en grande partie rabotée, les dirigeants de la région ont appelé les Catalans à manifester contre ce verdict. Un verdict qu'ils estiment injuste. Ils étaient plusieurs centaines de milliers de manifestants dans les rues de Barcelone samedi 10 juillet.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Des ballons lancés dans le ciel bleu, un air de fête, des drapeaux européens et surtout une marée de drapeaux catalans jaunes et rouges. Et en tête de manifestation, tout ce que la région Catalogne compte de leaders politiques de premier plan, le président du Parlement autonome, le chef de l’exécutif…

Un air de fête, donc, mais apparent, car la colère de ceux-ci et de centaines de milliers de Catalans est réelle à cause du verdict des juges de Madrid. Leur nation, la nation catalane, a une réalité historique et culturelle, mais pas juridique ni constitutionnelle. La langue catalane ne sera pas d’apprentissage obligatoire, elle sera au même niveau que le castillan, et en outre, il n’y aura pas de sélection sportive catalane en hockey sur gazon, en football ou en basket.

Ce sont les points les plus sensibles, ceux que les catalanistes ne digèrent pas. Pour eux, Madrid les frustre une nouvelle fois. Ils estiment que leur différence n’a pas été reconnue par les juges du tribunal constitutionnel. C’est sans doute ce qui explique que l’on a beaucoup entendu dans la marche le slogan « indépendance ».

Outbrain