Droit d'auteur contre GAFA: parution d'une nouvelle tribune dans la presse

La ministre française de la Culture Françoise Nyssen (ici à l'Elysée, le 3 août 2018) est l'une des signataires de cette tribune parue dans le JDD.
© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

En France la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, et plus de 200 personnalités, dont des artistes comme Jean-Jacques Goldman, Agnès Jaoui et Stromae, signent ce dimanche 9 septembre une tribune appelant les députés européens à approuver un projet de réforme du droit d'auteur combattu par les géants américains du Net, les fameux GAFA.

Les signataires de la tribune dans le Journal du dimanche l'affirment: le droit d'auteur est menacé aussi bien France que partout ailleurs. Seule, une réforme au niveau européen, assurent-ils, pourrait permettre de « renforcer la capacité des créateurs à être rémunérés par les plateformes numériques qui expoitent leurs oeuvres ».

Ils souhaitent aussi créer un droit voisin pour les éditeurs et agences de presse afin de leur assurer un revenu lors de la reproduction de leurs articles en ligne. D'ailleurs l'agence France presse, largement concernée par le phénomène, a signé la tribune. On se souvient de l'appel lancé par un de ses grands reporters, Sammy Ketz, fin août. Un appel qui vient s'ajouter à de nombreux autres lancés ces derniers jours dans les milieux culturels et médiatiques en faveur du projet de directive européenne sur le droit d'auteur.

Ce texte, qui doit être soumis au vote des eurodéputés mercredi prochain, est au coeur d'une intense bataille de lobbying. Deux fronts se dégagent: d'un côté les créateurs et la presse, qui exigent d'être rétribués, de l'autre les géants du numérique. Les fameux GAFA: Google, Apple, Facebook et Amazon qui, début juillet, a déjà remporté une première manche lorsque le Parlement européen a une première fois rejeté le texte.

► à (re)lire: La bataille du droit d’auteur en Europe

Outbrain