Espagne: un million d'indépendantistes dans les rues de Barcelone

Les rues de Barcelone se sont parées de rouge et d'or ce mardi 11 septembre 2011.
© REUTERS/Albert Gea

Les indépendantistes catalans se sont massés ce mardi sur une artère de Barcelone pour la Diada, la fête « nationale » catalane, démontrant une capacité de mobilisation intacte après l'échec de leur tentative de sécession de l'Espagne et alors que neuf de leurs dirigeants sont en prison.

Avec notre correspondante à Barcelone,  Elise Gazengel

« Indépendance ! » Les cris sont les mêmes depuis 2012, chaque 11 septembre, à Barcelone. Cette année pourtant, tous préfèrent justifier leur présence par la défense des Catalans emprisonnés à l'image d'Antonio Camp, retraité venu en tracteur de son village, à 50 km au sud de la capitale catalane. « C'est un peu des deux mais plutôt pour les prisonniers parce que c'est dingue... sans même les avoir jugés c'est fort ! »

À 17h14, pour la date anniversaire de la chute de Barcelone en 1714, les manifestants sont appelés à se taire. Puis, une vague sonore traverse l'avenue Diagonale. Une clameur populaire rappelant les manifestations de l'automne dernier que certains comme Mireia Sanmartin, étudiante, voudraient revivre plus souvent : « Si tous ceux qui sont là aujourd'hui sortent dans la rue chaque semaine et stoppent le pays, la république serait effective mais on le ne fait pas... »

Ce soir, les indépendantistes auront prouvé une nouvelle fois leur capacité de mobilisation mais peu se font d'illusions sur de réels changements politiques.

Aujourd'hui, selon la police municipale, ils étaient un million dans les rues de Barcelone.

Outbrain