Services

[Reportage Débarquement de Normandie] A bord du D-Day Express, direction Caen

Comédiens en tenue d'époque à bord du D-Day Express reliant Paris à Caen. S.Geneste/RFI

Texte par : Stéphane Geneste
4 mn

Depuis le début du mois de juin, des milliers de personnes font le déplacement pour les commémorations du 75e anniversaire du Débarquement des forces alliées en Normandie. Et le plus souvent, elles prennent le train. Accueil spécifique sur les quais de Paris Saint-Lazare, animation dans les trains pour redécouvrir les moments forts du Débarquement et de la Libération, comédiens en tenue d'époque.

Publicité

Dans un train entre Paris et la Normandie, un drôle de spectacle se déroule au milieu des voyageurs. Les freins sont à peine desserrés, la locomotive et ses wagons quittent Paris, la représentation vient de commencer. Joseph porte l’uniforme d’état-major de l’armée américaine. Il lit des lettres de soldats : « Croyez-moi, moi, qui vous parle en connaissance de cause, je vous dis que rien n’est perdu pour la France ».

« La veille, ils étaient dans les bateaux. Ils étaient sur les quais, ils étaient en Angleterre. On entend même leurs accents. On entend leur douleur. On entend qu’ils parlent à leurs familles. Et eux, ils disent juste qu’ils sont seuls. Et c'est peut-être le plus impressionnant », confie Joseph.

Les lectures sont séquencées par des chants. Robe noire et talons hauts, Nadine Coutant retrace tout le répertoire de l’époque : « Je me sens très concernée. Je suis très émue quand je chante ces chansons-là. L’autre jour, on avait un vétéran avec nous de 95 ans, un Canadien. Et donc c’est extrêmement émouvant. Il a chanté des chansons, donc j’ai chanté avec lui. C’était très enrichissant ».

Les passagers du train deviennent alors des spectateurs, comme Selima qui ne ne boude pas son plaisir : « Je trouve que les chansons, l’accordéon… ça nous ramène dans le temps. C'est très beau ».

Une fois le spectacle fini, le wagon transformé en salle de spectacle retrouve son calme, le temps d’arriver sur les plages du Débarquement.