France: à Marseille, colère contre la pollution causée par les bateaux de croisière

Un bateau de croisière stationné dans le port de Marseille, le 23 mai 2021. © AFP/Nicolas Tucat

Les bateaux de croisière sont devenus un enfer pour certains habitants de Marseille. Ils exprimaient samedi leur ras-le-bol devant la mairie, dans le cadre d’une manifestation contre la pollution de l’air. Leur mot d’ordre : « respirer tue . Car, avec 550 escales prévues à Marseille cette année, la qualité de l’air est affectée par des bateaux de plus en plus gros.

Publicité

Avec notre correspondant à Marseille, Yoram Melloul

Son portable à la main, Michelle Rauzier montre la photo du Wonder of the seas, le plus gros bateau du monde qu’elle a vu stationner dans le port depuis sa fenêtre: « Le voilà quand il arrive, il laisse une traînée dans toute la ville. Une fois qu’il est passé, c’est noir de chez noir. Ça me fait hurler parce que c’était un quartier sympa, on avait la mer au bout du jardin. Là, on a des bateaux qui sentent mauvais et l’on a des conteneurs partout, ce n’est plus possible. »

Les bateaux sont allumés 24 heures sur 24 et pour cette militante de l’association Cap au Nord, qui défend les habitants des quartiers Nord de la ville face aux conséquences du stationnement des bateaux, c'est devenu insupportable.

« Quand on a des temps un peu couverts, un peu chargés d’humidité, on est sous une cloche avec des taux records de particules fines et j’en passe. Et on est très largement en dépassement systématique des normes de l’OMS. »

À écouter: Particules fines : comment peut-on éviter la pollution intérieure ?

Michelle Rauzier demande l’accélération de l’électrification de l’ensemble des quais du port évoquée, selon elle, depuis 2013 et désormais promise pour 2025.

Les bateaux de croisières, cauchemar des riverains 

Après les Caraïbes, c’est la Méditerranée qui est la plus touchée par la pollution au fioul lourd, l’un des carburants les plus sales au monde, utilisé par les navires. L’Italie, la France, la Grèce et en tout premier lieu l’Espagne sont très exposées à cette pollution au dioxyde de soufre. Transport & Environnement qui rassemble une cinquantaine d’ONG a tiré la sonnette d'alarme sur les conséquences pour la santé publique de cette pollution dans un rapport en juin 2019.

La lutte contre la pollution de ces gros navires de croisières est devenu un cheval de bataille pour les habitants et des élus locaux qui ont porté la question sur le terrain politique comme à Cannes, Barcelone ou Venise où les gros bateaux de croisière ont été bannis du centre-ville en raison des dégradations qu'ils font subir à un environnement lagunaire et architectural fragiles. 

À écouter: La grande pollution des paquebots de croisière en Méditerranée