Israël: Viktor Orban accueilli par des manifestants au mémorial de l’Holocauste

Des militants de l'ONG Amnesty International ont bloqué le cortège officiel du chef du gouvernement hongrois Viktor Orban au mémorial de l'Holocauste à Jérusalem, ce jeudi 19 juillet 2018.
© GALI TIBBON / AFP

Sa visite au mémorial de la Shoah Yad Vashem, ce jeudi 19 juillet, a été le moment fort de la visite du Premier ministre hongrois en Israël. Viktor Orban a été conspué par un groupe de manifestants qui critiquent la politique anti-immigration de son gouvernement et des propos qualifiés d'« antisémites » qu'il a tenus.

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

« C'est une honte », crient les manifestants qui bloquent le cortège officiel du chef du gouvernement hongrois au mémorial de l'Holocauste à Jérusalem.

« Viktor Orban raciste, vous n'êtes pas le bienvenu en Israël. » C'est par ces mots que le Premier ministre hongrois a été accueilli à sa visite à Yad Vashem, passage obligé pour les chefs d'Etat étrangers en Israël.

Yvan Touati, un des manifestants, s'insurge contre le rapprochement entre Israël et le leader hongrois.

« Je pense que sa politique migratoire elle est très mauvaise, dit-il, et qu’il ne respecte pas les droits des réfugiés qui fuient leur pays pour des raisons liées à la guerre. Dans son entourage proche il y a des antisémites, c’est d’autant plus bizarre que cet homme-là collabore activement avec M. Netanyahu. On est face à une grande incohérence et je pense que c’est assez honteux de la part de l’Etat d’Israël d’inviter un homme qui a dans son entourage quelqu’un de très antisémite. »

Plusieurs députés avaient protesté contre la visite du Premier ministre hongrois à Yad Vashem et l'opposition israélienne a déploré que Netanyahu n'ait pas condamné Orban, il y a tout juste un an, pour les hommages qu'il a rendus à Miklos Horthy, le dirigeant hongrois allié des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

A l'issue de la visite au mémorial de la Shoah, Viktor Orban s'est contenté d'apposer sa signature sur le livre d'or sans ajouter le moindre commentaire comme le veut la tradition.

Outbrain