Covid-19: Israël impose sur son territoire de nouvelles restrictions sanitaires

Un soignant israélien prépare une dose du vaccin Pfizer-BioNtech Covid-19 au service de santé Clalit à Jérusalem le 1er août 2021, alors qu'Israël lance sa campagne pour administrer des injections de rappel aux personnes âgées de plus de 60 ans. AFP - MENAHEM KAHANA

Nouvelle poussée de contaminations dans le pays le mieux vacciné au monde. De mesures restrictives supplémentaires entrent en vigueur ce dimanche 8 août en Israël. D'autres encore plus draconiennes sont envisagées pour la fin du mois.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

C’est le retour de la vignette verte, en Israël. À partir de ce dimanche, il faut montrer ce document ou un test négatif pour toute une série d’activités, dont les restaurants, bars et salles de sports. Une exception notoire : les lieux de prière avec moins de 50 fidèles.

Retour également du masque en extérieur pour les rassemblements de plus de 100 personnes. Et attention : désormais, les tests Covid pour les Israéliens non vaccinés ne seront plus gratuits. Autre mesure envisagée  le report de la rentrée scolaire.

L’accent est mis à l’heure actuelle sur la campagne vaccinale qui est en cours, à savoir une troisième dose Pfizer pour les plus de 60 ans. Mais également des injections pour les adolescents, et aussi pour les réfractaires à la vaccination contre la Covid-19.

La menace qui est brandie par le gouvernement ? Un nouveau confinement pour les fêtes du Nouvel An juif, le mois prochain. Dans le passé, l'actuel Premier ministre Naftali Bennett avait critiqué cette mesure. Elle pourrait être inévitable, estime-t-il désormais.

→ Lire aussi : Le pays le mieux vacciné au monde reprend le chemin des mesures restrictives