Témoins d'actu

Arménie-Azerbaïdjan: au bord de la paix, au bord de la guerre

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, le président du Conseil européen, Charles Michel et le président azerbaïdjanais Ilham Aliev lors d'une réunion de médiation à Bruxelles, le 6 avril 2022. © François WALSCHAERTS / AFP

Les armes ont de nouveau été utilisées mi-septembre à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Des combats qui ont fait près de 300 morts. Ces deux pays, qui négocient en ce moment une paix durable, pourraient-ils malgré tout à nouveau sombrer dans la guerre ? Nous en discutons avec Régis Genté, le correspondant de RFI pour le Caucase du Sud et l'Asie centrale.  

Publicité

Quelques clés pour comprendre cet épisode de Témoins d'actu : l'Arménie et l'Azerbaïdjan s'opposent autour du Haut-Karabakh. Cette enclave d'Azerbaïdjan, à majorité arménienne a fait sécession en 1994, mais les affrontements sont réguliers entre Arméniens et Azéris. Le conflit très meurtrier de 2020, a fait plus de 7 000 morts. Il s'était soldé par la défaite du côté arménien qui avait été contraint de céder des territoires. Mais, dans la déclaration de cessez-le-feu du 9 novembre 2020, signée suite à la médiation du président russe Vladimir Poutine, rien n’est dit quant au statut final du Haut-Karabagh. 

Ces derniers mois, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, a travaillé à établir la paix, en reconnaissant l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan laquelle inclut donc, implicitement, le Haut-Karabagh. Pour autant, les autorités d'Erevan, réclament certaines garanties. 

 

Abonnez-vous à «Témoins d'actu»

Témoins d'actu est disponible à l’écoute sur toutes les plateformes de podcasts : Apple Podcasts, Spotify, Deezer, Podcast Addict, Google Podcasts, TuneIn ou toute autre application en utilisant le flux RSS.

Si vous aimez ce podcast, donnez-lui 5 étoiles et postez un commentaire sur ces applications pour qu'il soit visible et donc encore plus écouté.